Isabelle Barbier

Feb 2, 2019 • 3 min read

Vous songez à devenir professionnel de la plongée? Nous avons demandé à Hélène, PADI Course Director en Indonésie, de nous donner un aperçu de son métier. Découvrez ses conseils pour choisir votre centre et devenir un dive pro au top!

Tu es PADI Course Director, quel est l’aspect de ton métier qui te plait le plus?

Enseigner! Évidemment j’adore toujours autant plonger, ça fait plus de 20 ans que je plonge et je ne m’en lasse pas. Mais enseigner les cours IDC est vraiment ce que je préfère, c’est tellement gratifiant de passer plusieurs semaines avec de futurs moniteurs, de les voir prendre confiance, s’améliorer, et puis très vite de les voir enseigner leur premier cours! Je reçois régulièrement des messages de mes anciens élèves qui me disent combien ils aiment ce qu’ils font ou qu’ils pensent à moi alors qu’ils décrochent leur premier job… Rien ne me fait plus plaisir que de former d’autres passionnés de la plongée et de les voir adorer leur métier autant que moi!


Quels conseils donnerais-tu aux aspirants professionnels de la plongée?

De plonger! Il est important je pense d’avoir un peu d’expérience avant de penser à enseigner la plongée à d’autres, et aussi de se donner les moyens quand c’est possible d’avoir une expérience variée: plonger dans différents endroits, avec différents centres de plongée, observer les professionnels autour de soi. Il faut aussi avoir une certaine dose d’humilité dans ce métier: on apprend toujours quelque chose de l’océan, des autres professionnels, des plongeurs autour de nous. Moi par exemple, je continue à faire une formation une fois de temps en temps pour me sortir de ma zone de confort, je passe aussi beaucoup de temps à tenter de m’améliorer en photo sous-marine, mon passe-temps! Tous les bons professionnels que je connais disent la même chose: on ne cesse jamais d’apprendre, de progresser, de poursuivre des intérêts spécifiques comme la photo, la plongée tech, l’équipement, etc.


Quels critères sont à prendre en compte lorsque l’on choisit son centre de formation?

Aujourd’hui il est assez facile de trouver des avis en ligne sur les formations et c’est un bon moyen de se faire une idée pour démarrer. Je crois qu’il est également important de prendre contact avec l’équipe qui gère la formation professionnelle pour poser des questions et voir comment se passe le programme. Je propose systématiquement à mes candidats Divemaster ou IDC (Instructor Development Course) de se parler au téléphone, ça permet d’avoir une idée de leurs attentes, de répondre à toutes leurs questions et de leur expliquer comme sont structurés les cours. Il est essentiel aussi de bien clarifier quels sont les enjeux du stage, les attentes du candidat et du centre, le planning général de la formation. Enfin, je crois qu’il faut souligner que comme pour toute autre chose, une bonne formation a un prix. Il est important de ne pas faire de concessions sur la qualité de la formation, du matériel, la disponibilité des enseignants.


Enfin, quels sont tes spots préférés en Indonésie?

Vaste question! Raja Ampat commence à être sur la liste de beaucoup de plongeurs maintenant….c’est un endroit incroyable pour la biodiversité et magnifique à explorer. Cette année j’ai plongée à Alor, une destination magique et encore peu connue. Un autre de mes spots préférés et peu fréquenté est Bira, au sud Sulawesi. Pour les amoureux du muck diving, je recommande chaudement Ambon, aussi peu connu et très riche!


Hélène Reynaud

Hélène est installée à Bali depuis 6 ans, où elle enseigne tous les niveaux de formation professionnelle PADI. Elle plonge depuis plus de 20 ans et aime la plongée macro, dérivante et la photo sous-marine.

Pour contacter Hélène:

Site web “Become a Dive Pro”

Page Facebook

Instagram




Uniquement les
meilleures destinations

A la
bonne saison

Avec des partenaires
responsables

Sans frais de
réservation